Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

    Envoyer un message
Description
Note: 4/5 - 7 vote(s).



Localisation : Inde
Date du message : 17/10/2011
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Chhatapur

Chhatapur, petite ville a 1h30 de bus en partance de Khajuraho, ou se trouve un des ashrams de Gandhi.

Nous attendions depuis quelques jours une reponse pour rentrer dans les murs de ce fameux ashram, qui n est finalement jamais venue!

Perseverantes, nous avons debarque le Lundi matin des 8h, le gourou nous accepte sans vraiment de convictions. Le deal etant de travailler les cultures bios avec eux, et nous obtenions le gite et le couvert. Merveilleux concept a la base, nous esperions en plus et surtout avoir des echanges avec les habitants de l ashram et pouvoir apprendre un peu sur eux, leur vie, leur facon de voir les choses, leurs cultures, leur autogestion...

Des notre arrivee nous nous mettons au travail. Arroser le fumier et taper les branches de sesame pour en recuperer les graines. Epuisees nous nous couchons tot, impatiente de commencer le deuxieme jour  avec une seance de yoga prevue a 5h00 du matin. Reveillees a 4h30 sur le pied de guerre a 5h petante, dans la cour encore noire. La femme du gourou venait a peine de se lever, et Monsieur etait encore couche!!! On attend encore notre seance...

J attrape une creve pas possible, nous faisions des journees  de 6h30 a 18h30 a taper le sesame et trier des lentilles. Sans aucun echange constructif avec autrui. Les repas, seuls moments ou nous etions presque tous rassembles (les femmes ne mangeant pas avec nous!?), nos questions obtenaient des reponses les plus breves.

Puis... comment raconter ca?...Une nuit ou nous avions encore eu du mal a nous endormir dans cet endroit quelque peu austere, nos trois portes de chambres donnaient sur trois dortoirs d hommes. Ingrid dans un semi sommeil dit je cite: "c est quoi ce bordel?!" s en suit un hurlement a reveiller les morts. Quelqu un est dans notre chambre, il est en train de l agresser, Ingrid se debattait... Solidaire je me mets a crier au moins aussi fort qu elle, tout en bondissant du lit pour trouver l interrupteur.  Les messieurs alertes defoncent les portes de tous les cotes. J allume  la lumiere, les portes s ouvrent, et la silence magistral dans une totale incomprehension . Personne dans la chambre pas meme une souris, ni l ombre d une mouche... Apres de plates excuses les quelques 10 personnes reveillees ont regagne leur lit. Ingrid et son imagination debordante...

 

Le lendemain nous decidames de partir. 


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Aurélie

le 26/10/2011 à 17:39:14

Tu pourrais écrire un roman... j'étais captivée par le récit! Sympa la nuit!

Répondre à ce commentaire

Par Isabelle

le 26/10/2011 à 22:42:47

Eh bien c'est animé vos nuits !!!



Répondre à ce commentaire

Par Cec

le 28/10/2011 à 15:56:24

C'est aussi ça la méditation :-) Il faut savoir se détendre un peu les filles!

Répondre à ce commentaire

Par Gil

le 09/11/2011 à 21:31:53

Pour un peu j y croyais bravo bises le9 11 11

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Trajet ]